Quitter les vivants

Référencement : roman historique
Format : 14 x 22.5 cm

Vous avez aimé ce roman ?  Laissez votre avis sur Facebook!




.
……..Quitter les vivants est un roman historique relatant une histoire d’amour entre une femme restée à l’arrière (Vienne, Lyon, Villeneuve-de-Marc, Saint-Jean-de-Bournay, Chonas l’Amballan) et un homme parti sur le front, durant la Première Guerre mondiale.

Il pose la question de la résilience, de la capacité des êtres humains à s’adapter à des circonstances exceptionnelles. Il évoque les sentiments qui les animent : l’amour, la haine, la fraternité. La peur et l’espoir.

 .
“Elle va préparer à nouveau le linge. Le sien. Pour un voyage unique qui va le porter loin d’elle, vers le danger. Elle sèche ses larmes, elle se recoiffe pour lui offrir son amour, l’apparence de son courage. Ses bras, sur ce lit, vont le serrer une dernière fois contre elle et lui donner la soif de revenir…“

.

1914 : comme des millions d’hommes et de femmes, Agathe et Marius voient leurs vies respectives bouleversées par la guerre. Durement éprouvés, ils vont chacun chercher leur place dans le chaos et tenter, à leur façon, d’y survivre.

.

Les auteurs

Née en 1974, à Vienne (Isère), Stéphanie Lopes-Nebti enseigne le français et l’histoire-géographie à la cité scolaire de l’Edit à Roussillon. Elle a publié les deux premiers volets d’une trilogie abordant la résilience d’hommes et de femmes durant la Grande Guerre par le biais de la nature. Sur une idée originale de Bruno Mayorgas, elle accepte de s’investir dans un premier projet d’écriture en commun.

Né en 1972, Bruno Mayorgas a grandi à Villeneuve-de-Marc (Isère). Historien et bibliothécaire en charge d’un fonds patrimonial, il a publié plusieurs articles et deux livres documentaires sur l’histoire de son village. Sa rencontre avec Stéphanie Lopes-Nebti, ainsi que ses encouragements, l’incitent à se lancer dans l’aventure d’un premier roman écrit à deux.

.

Commentaires de lecteurs

Coup de cœur de la librairie Passerelles à Vienne

Librairie Passerelles Vienne

“Le 1er août 1914 tombe la funeste nouvelle dans un village proche de Vienne : mobilisation générale.
Écrits à 4 mains, Quitter les vivants nous propulse dans l’intimité des soldats et des familles à travers l’échange épistolaire entre Marius, le soldat et Agathe, l’institutrice mais aussi grâce à une chronique du quotidien à l’arrière et au front.
Les auteurs, tous deux historiens, ont su allier la précision historique à un puissant souffle romanesque !
Et la redécouverte de la vie en 1914 à Vienne, Lyon, Chonas L’Amballan, Villeneuve de Marc aiguise notre curiosité et ajoute au charme indéniable de ce roman.”

Post du 26 novembre 2018

.

Ketty P., Vienne (Isère)

“J’aimerais trouver les mots pour vous dire à quel point j’ai aimé ce livre.

La page blanche n’est apparemment vraiment pas simple à noircir ce qui me rends, face au travail, au talent des ces deux auteurs encore plus admirative.

J’ai fait un voyage dans le passé. Tout est si bien décrit. Je n’étais plus à notre époque mais en 14 -18.

Malgré ces années si difficiles, si tristes et douloureuses…lire ce livre fut un pur bonheur.
J’ai appris des choses sur l’histoire, le vécu de ces vaillants soldats, et me suis laissée bercée par cette belle histoire d’amour.[…]”

.

.