Le tunnel de Gondebaud

Référencement : Polar
Nombre de pages : 220 pages
Format : 14 x 22,5 cm




Quand on est mort c’est pour longtemps. Après tout, peut-être ne s’en apercevra-t-il pas ? Il se posera une dernière fois contre ce mur humide, ce mur collant, contre cette pierre rappeuse qui lui brise le dos, il rêvera sûrement à un bon repas. Tiens, il ira dîner à Rome dans un restaurant sarde du quartier Monteverde, il se resservira, pourquoi pas ? Puis, comme une bougie qui a terminé son spectacle de lumière il laissera filer une ultime lueur rougeâtre avant de s’éteindre. Il soufflera sa propre vie au bout de la mèche, il s’étiolera comme une petite lampe à pétrole. Quand on meurt, c’est plus que pour longtemps, c’est pour toujours. Quant à sa tombe, il l’a sous les pieds, au-dessus de lui, à gauche, à droite, elle est partout, elle est vaste avec une ambiance tépide et une nuit naturelle, sans colorant, sans ajout, une nuit comme on en rêve quand on ne veut pas se lever trop vite avant de démarrer une nouvelle journée.

Un homme est enfermé dans un tunnel, un souterrain, peu importe. Au-dessus de lui, la vie continue. La vie et surtout la mort. Elle oppose le monde occidental à ces nouveaux fous de dieu qui veulent mettre le feu partout. Mais ceux qu’on appelle des terroristes ne servent-ils pas d’idiots utiles aux mafias qui ont pris le pouvoir en Europe du côté des Balkans ? Drogue, armes, putes, tout arrive de ces petits pays qui unissaient il n’y a pas si longtemps la Yougoslavie.

Cette histoire démarre dans un aqueduc romain en 500 avec l’armée de Gondebaud qui envahit Vienne, et se termine en 500 avec un homme face à sa trahison. Entre temps, nous aurons rencontré pas mal de types très louches, mais en 2016…

Auteur :
Actuellement producteur et rédacteur en chef du magazine Le Chroniqueur. Il a été éditorialiste pour différents journaux, chroniqueur radio durant dix ans, et producteur de magazines pour des télévisions (TLM, TV8…).
Il a récemment produit un film intitulé “Le mystère de Vienne” retraçant la naissance et la mort des Templiers.

“Factum, le rendez-vous de Vienne” a été  son premier polar.  “Le Tunnel de Gondebaud” est le second volet de Factum. Même personnages avec une nouvelle enquête.