Emportés par la guerre

Référencement : Histoire
Nombre de pages : 161
Format : A4




A la veille de la Grande Guerre, Villeneuve-de-Marc est une modeste commune rurale de l’Isère. La vie de ses habitants bascule le 1er août 1914 : la majorité des hommes sont mobilisés et doivent partir. Les Villeneuvois sont brusquement précipités dans le cauchemar de la Première Guerre Mondiale. Le conflit qui ne devait pas durer s’est éternisé pendant quatre ans. Ceux qui sont restés au village se sont organisés pour survivre. Ils ont été séparés de leurs maris, de leurs fils, de leurs pères. Ils ont guetté leurs lettres et espéré leur retour.
Certains ne sont jamais revenus. Ils ont été tués sur les champs de bataille. Ils sont morts en captivité loin de leur terre natale. Ils sont décédés dans des hôpitaux de l’arrière. Certains ne se sont jamais remis de l’horreur qu’ils avaient vécu et se sont suicidés. D’autres sont morts après l’armistice des conséquences de la guerre. La plupart sont revenus malades, blessés ou estropiés, au mieux changés pour toujours. Beaucoup sont demeurés mutiques et ont eu peine à raconter leur histoire.

Civils ou militaires, adultes ou enfants, tous ont été d’une manière ou d’une autre emportés par la guerre.

Auteurs :
Mallory Tinena-Monhard est professeure 
des écoles à Villeneuve-de-Marc et vient de s’y installer. Passionnée d’histoire, elle a entamé sous l’impulsion de Bruno Mayorgas un travail sur les soldats Villeneuvois de la Grande Guerre, d’abord pour impliquer ses élèves dans le passé de leur commune, mais aussi pour ne pas que soient oubliés tous ces hommes qui ont donné leur vie, leur jeunesse ou leur santé pour la France.

Bruno Mayorgas a grandi à Villeneuve-de- Marc. Il a fréquenté ses deux “écoles” : la primaire et le club de Rugby. Il écrit depuis 20 ans des articles sur l’histoire du village de son enfance et a publié un fascicule sur sa fondation au Moyen Age. Historien de formation, il est responsable du fonds patrimonial de la Médiathèque de Vienne.