Auteurs

Mallory

Mallory
Tinena-Monhard

Mallory Tinena-Monhard est professeure des écoles à Villeneuve-de-Marc et vient de s’y installer.

Passionnée d’histoire, elle a entamé sous l’impulsion de Bruno Mayorgas un travail sur les soldats Villeneuvois de la Grande Guerre, d’abord pour impliquer ses élèves dans le passé de leur commune, mais aussi pour ne pas que soient oubliés tous ces hommes qui ont donné leur vie, leur jeunesse ou leur santé pour la France.

Gilbert BOUCHARD

Gilbert
Bouchard

Gilbert Bouchard est né le 29 mars 1957, diplômé d’une maîtrise d’histoire. Athlétisme : 4ème aux Championnats de France junior sur 400 mètres. A publié plus de 2 000 pages de bandes dessinées dont 34 albums. Dans la presse il a publié 900 strips hebdomadaires des aventures du P’tit Dèj pour le Journal de Mickey et publie chaque mois dans Histoire Junior.

Le 28 avril 2010, il reçoit le prix de la Sélyre des mains de Michel Le Royer. Il rejoint alors son cours de théâtre. Michel Le Royer ayant interprété Lafayette au cinéma, il s’intéresse alors à ce personnage. De là Gilbert Bouchard écrira un scénario de téléfilm, « Le Papillon de Lafayette », une pièce de théâtre qu’il interprétera « Adrienne et Gilbert ou la correspondance des Deux Mondes » et, enfin, « L’Extraordinaire voyage de Lafayette entre la Côte Saint-André et Lyon » dont le premier des trois tomes sortira en juillet 2016.

Il débute au théâtre au sein de la compagnie l’Entracte de Saint-Priest il y a 25 ans.

Bruno Mayorgas

Bruno
Mayorgas

Il a grandi à Villeneuve-de-Marc. Il a fréquenté ses deux “écoles” : la primaire et le club de Rugby.Il écrit depuis 20 ans des articles sur l’histoire du village de son enfance et a publié un fascicule sur sa fondation au Moyen Age.

Historien de formation, il est responsable du fond patrimonial de la Médiathèque de Vienne.

Morel_Auteur_CURTAUD

Jean-Yves
CURTAUD

Il est journaliste et producteur.

Il a été éditorialiste pour différents journaux, chroniqueur radio durant dix ans, et producteur de magazines pour des télévisions (TLM, TV8…). Il a récemment produit un film intitulé «Le mystère de Vienne» retraçant la naissance et la mort des Templiers, il est rédacteur en chef du magazine Le Chroniqueur.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Jean-Claude
GUILLOT

Jean-Claude Guillot est né le 17 Juillet 1946 à Vienne dans le quartier d’Estressin.

Sa vie professionnelle commence chez Pascal et Valluit de 1963 à 1965, puis 16 mois d’armée à Sathonay Camp. A son retour, l’entreprise Pascal et Valluit ferme et il postule aux établissements Berliet (à Vénissieux 69) où il réalisera toute sa carrière comme ouvrier, Agent Technique, Chef d’équipe et pour finir, Technicien Qualité à l’Usine d’Annonay (07).

Retaité depuis 2003, il en profite pour assouvir sa passion de l’Histoire, et plus particulièrement l’Histoire de sa ville : Vienne.

Il a créé et participé, avec la Direction du centre social d’Estressin, à un atelier appelé « Notre quartier de la Mémoire ». De nombreuses expositions sont nées de ce travail, deux livres ont été réalisés :

« Les Mémoires de Pascal-Valluit » et « la Petite Histoire des rues d’Estressin »

La dernière exposition sur l’Histoire des écoles d’Estressin a eu lieu en Septembre 2016.

Ses recherches ont intéressé le secteur patrimoine de la Médiathèque et Bruno Mayorgas l’a incité à réaliser cette chronique viennoise.

Morel_Auteur_GOUILLY

Gérard
GOUILLY

Né en 1939, Gérard Gouilly a passé son enfance et sa jeunesse à Vienne, berceau de sa branche maternelle. Après une carrière en entreprises à Grenoble, il revient dans sa ville, retrouvant “son” Rhône et renouant avec ses racines ancestrales. Intéressé par l’histoire de Vienne, il collectionna les cartes postales anciennes et consulta les sources locales disponibles, livres, archives, journaux, buleltins. L’association de ces éléments de mémoire l’amena à mettre en forme les titres publiés :

  • 1855, Vienne sur les rails en 2006
  • Soldats à Vienne vers 1900 en 2009
  • Vienne et le Rhône en 2014
  • Vingt lieues sur le Vieux Rhône en 2015 (de Vienne à Valence)

Ayant pris beaucoup de plaisir et mis beaucoup d’ardeur à réunir ces legs, il se dit “un modeste passeur”.