Cette semaine, nous vous proposons de découvrir une carte postale éditée par Gérard Gouilly dans son œuvre « Vienne et le Rhône », représentant les laveuses du fleuve.

Accédant au Rhône par un plan incliné pavé, ces femmes se rendent ici comme dans une laverie. Leurs brouettes remplies de linge, elles s’affairent, le dos courbé, les jambes dans l’eau. Cette carte postale représente de façon claire la difficulté de leur corvée, et leur volonté de la réaliser ensemble. Il était rare de voir une laveuse seule sur le Rhône, tant la tâche était monotone au quotidien.

Ces parties de plans inclinés, que nous apercevons sur la carte postale, donnant accès au Rhône étaient assez fréquentées et pas seulement par les laveuses.
En effet, les militaires venaient parfois y établir leurs « ponts flottants », et les riverains installer leurs cannes à pêche, ou aider ces dames à descendre les brouettes chargées de linge.

Carte postale issue du livre de Gérard Gouilly, « Vienne et le Rhône », en vente aux Éditions Morel, 20€.